Créer un site gratuitement Close

2eme Partie

 

LE PITON DE LA FOURNAISE 

 

I) situation géographique du «  Piton De La Fournaise » et données importantes sur le volcan.

 

Le piton de la Fournaise se trouve sur l'île de la Réunion.

 

Cette île se trouve dans l'Océan Indien a l’est de l’Afrique ou, plus précisément à l’est de Madagascar, elle recense 705 072 habitants (1991).

Le climat sur cette île est tropical et humide.

Le piton de la Fournaise culmine à 2 631 mètres

 C est un volcan "bouclier" qui est toujours actif de nos jours, sa dernière irruption date du 2 au 12 janvier 2010.

Il constitue par ailleurs 40 % de l’île dans sa partie sud - est.

On a par ailleurs constaté grâce au graphique effectué que le Piton de la Fournaise possède des phases de « repos » durant lesquelles l’on observe que très peu voir pas d’éruptions.

 

 

 

 

II) Carateristiques du Piton de la fournaise

 

Etude de la lave du Piton de la Fournaise

 

Nous pouvons remarquer grâce a diverses images et documents trouvés sur Internet nous prouvant que la lave de ce volcan est irrégulière et fluide. Nous avons vu précédemment dans la 1ère partie qu’une lave fluide était caractéristique des volcans effusifs.

 

 

 

 

 

Sur cette image nous pouvons remarquer que les coulées de laves se dirigent vers l 'océan Indien. On dit que la lave jaillie sous forme de " rideau ". Cette forme particulière des coulées de lave est typique des volcans effusifs.

Au début de l’éruption, la lave s'échappe de longues fissures grandes de parfois plusieurs kilomètres.

 

 

 

 

Morphologie du cratère du piton de la Fournaise 

 

Nous avons dis ci dessus que le piton de la fournaise étais un volcan bouclier*. En effet, son diamètre est largement supérieur à sa hauteur:

 

3 000 > 2 631

 

Calcul approximatif du volume du Piton de la Fournaise :

Aire du cône = 1/3*B*h

Base = π * R²

Rayon = 3 000/2 = 1 500 m

Base= π * 1 500² = 7 065 000 m3

AIRE DU CÔNE : 1/3* 7 065 000* 2631 = 6 196 005 000m3 soit 6.1 km3

 

 

 

Lors d'une éruption, la lave s'écoule en dévalant les pentes et peu d’explosions se produisent, ou ces explosions sont modérées. L’absence de ces explosions intenses est due a la composition de la lave : en effet, une lave pauvre en silice ne retient pas les gaz.

Grâce à Google Earth , nous avons rechercher le piton de la Fournaise nous pouvons encore une fois remarquer que le cratère est étendu .

 

 

 

Les dégâts d'un volcan en activité

 

Les éruptions de ce volcans sont plutôt « calmes », les géologues ne perçoivent que quelques petits séismes au sommet du volcan 

 

Les dégâts sont plutôt d 'ordre matériels car les coulées de laves détruisent tout sur leurs passage .

Néanmoins les pertes humaines sont possibles : des personnes peuvent se retrouver coincées dans la lave

A la différence par exemple du très connu « Vésuve », qui lui, détruis tout lors des éruptions dans une atmosphère chaotique (nuées ardentes, retombées de pluies acides ...). Dans ce types d 'explosions violentes , les dégâts humains et matériels sont extrêmement important .

 

 

Les roches volcaniques du Piton de la Fournaise

 

Nous avons démontré dans la 1ère partie qu’il existait deux types principaux de roches volcaniques, le basalte et l’andésite. La principale différence entre ces deux roches est la couleur qui permet de voir à quelle type de volcan appartient le Piton de la Fournaise.

 

Observation de plusieurs roches trouvées dans l’enclos du Piton de la Fournaise :

 

 

 

On remarque que chacune de ses roches est de couleur plutôt foncée, proche du noir. On peut facilement en déduire que ces roches sont du basalte.

Or le basalte est la roche caractéristique des éruptions effusives, l’hypothèse que le Piton de la Fournaise serait un volcan effusif se confirme.

 

 

Déformation du paysage lié au volcan

Les coulées fluides qui se jettent dans la mer agrandissent peu à peu l’île de quelques centimètres au fil des années. On peut qualifier cette déformation de mineure et progressive. Cette caractéristique correspond encore une fois au volcan effusif. La première hypothèse se confirme petit à petit.

 

 

 

CONCLUSION

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site